L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a publié un rapport sur les « Impacts psychosociaux négatifs des vagues de chaleur, des inondations, des feux de forêt et des tempêtes chez les travailleurs du Québec ».

L’étude ayant mené à ce rapport a été initiée à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux, dans le cadre de son plan d’action 2013-2020, afin de déterminer les impacts psychosociaux des changements climatiques sur les travailleurs québécois, entre autres par le biais d’une revue de la littérature existante à ce sujet. Ce travail a permis certains constats, notamment qu’en effet, les événements météorologiques très importants peuvent avoir des conséquences psychosociales; que l’épuisement, la fatigue, la détresse psychologique et la colère sont au nombre des effets les plus remarqués; que certains facteurs relèvent de la responsabilité des organisations et qu’il existe des facteurs de protection que celles-ci peuvent mettre en place.