Le 9 novembre, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a introduit un nouvel assouplissement en lien avec la COVID-19. À compter de cette date, la distance entre les personnes dans les milieux de travail passe de 2 mètres à 1 mètre. Il s’agit d’une mesure qui était déjà en vigueur à l’extérieur. Lorsqu’il n’est pas possible de respecter cette distance, la directive du port d’un masque de qualité ou de l’installation d’une barrière physique demeure en vigueur.

La CNESST rappelle les mesures de préventions que les employeurs doivent mettre en place :

  • S’assurer d’exclure toute personne présentant des symptômes de la COVID-19 par la mise en œuvre d’une procédure à cet égard
  • Toujours respecter une distance d’un mètre avec les autres personnes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur dans le milieu de travail
  • Dans l’éventualité ou la distance ne pourrait être assurer, prévoir l’installation d’une barrière physique entre les personnes ou encore obliger le port d’un masque de qualité
  • Faire la promotion du lavage des mains et de l’étiquette respiratoire, à savoir tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir qui sera jeté immédiatement
  • Promouvoir le lavage des mains et l’étiquette respiratoire (tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le coude);
  • S’assurer d’informer adéquatement les travailleurs des mesures en place et qui doivent être respectées par tous

 

Source : CNESST