La CNESST a publié les résultats de son enquête en lien avec le décès accidentel d’un travailleur, le 4 mai 2020, dans une érablière de Saint-Henri, dans la Chaudière-Appalaches. Celui-ci est décédé après qu’une branche qu’il venait de couper a heurté l’échelle dans laquelle il se tenait, causant sa chute et une blessure importante à la tête.

Dans son rapport d’investigation, la CNESST rappelle les principales mesures pour éviter les accidents lors de travaux d’élagage :

  • S’assurer que les travailleurs aient suivi une formation leur permettant d’exécuter ce type de travaux de façon sécuritaire et de connaître les risques liés à ces tâches;
  • S’assurer que les travailleurs portent les équipements de protection individuelle adaptés à la tâche, que l’employeur doit leur fournir.

 

Rappelons qu’en vertu de l’article 50 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail, un employeur est tenu de « prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs », de même que de « s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires ». Les travailleurs doivent pour leur part collaborer avec l’employeur afin de repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler (art. 49 LSST).