Le Bureau du coroner du Québec a publié les résultats de son enquête en lien avec le décès d’un producteur de bovins intoxiqué au sulfure d’hydrogène (H2S) alors qu’il travaillait dans une préfosse à lisier. L’événement s’est déroulé le 7 mai 2018, à Sainte-Hélène-de-Bagot en Montérégie.

Dans son rapport d’investigation, le coroner rappelle l’importance de s’assurer que l’accès à une préfosse soit protégé par un garde-corps et un couvercle verrouillable de même que de s’assurer de la présence visible d’affiches d’avertissement du danger. Il liste ainsi ses recommandations :

 

  • S’assurer qu’il y ait des affiches bien visibles aux entrées et dans la salle dans laquelle se trouve la préfosse afin de rappeler les dangers de cet endroit;
  • S’assurer que le local soit suffisamment ventilé;
  • Ne permettre l’accès à la préfosse qu’à des personnes ayant reçu la formation nécessaire, en suivant la procédure recommandée, incluant l’utilisation d’un détecteur de gaz en bon état de fonctionnement, et en portant un appareil de protection respiratoire;
  • Se munir d’un détecteur de gaz bien entretenu et fonctionnel afin d’être en mesure de vérifier les concentrations de gaz avant d’entrer dans le local de la préfosse;
  • Élaborer une procédure de sauvetage advenant un autre accident.