Durant la saison estivale, le travail à l’extérieur nécessite de déployer davantage d’efforts physiques alors que la température est plus élevée. Cela comporte certains risques à la santé et à la sécurité des producteurs et travailleurs, plus particulièrement en période de canicule, encore davantage si cela survient en début de saison alors que le corps n’est pas encore acclimaté à la chaleur, après de longues vacances ou dans le cas par exemple d’un travailleur qui débute un emploi au champ et qui n’est pas habitué à travailler à la chaleur durant de longues périodes. Il est donc primordial d’être à l’affût des symptômes et prêt à réagir si une telle situation survient.

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail a publié un dépliant Travailler à la chaleur, attention!, ainsi qu’une fiche d’informations complémentaires destinée aux employeurs pour les supporter dans leurs efforts en prévention des coups de chaleur. Un outil d’évaluation a également été déployé afin d’évaluer le niveau de risque par temps chaud.

 

SIGNES ET SYMPTÔMES

Les indices suivants d’un coup de chaleur sont un signe clair qu’il faut sans attendre se rendre dans un endroit frais pour y faire une pause et boire de l’eau, même si on ne ressent pas la soif :

  • Peau pâle, chaude et moite
  • Transpiration excessive
  • Respiration rapide
  • Étourdissements, vertiges
  • Fatigue inhabituelle

Les signes suivants indiquent que la situation est très grave et qu’il s’agit d’une urgence médicale :

  • Absence de transpiration
  • Peau chaude et sèche
  • Propos incohérents
  • Perte d’équilibre, démarche chancelante
  • Somnolence
  • Nausées et vomissements
  • Perte de conscience, convulsions

Dans un tel cas, les mesures suivantes doivent être prises sans délai :

  1. Alerter les premiers secours : les secouristes en milieu de travail et le service 911
  2. Transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et enlever ses vêtements
  3. Asperger son corps d’eau
  4. Faire le plus de ventilation possible
  5. Lui donner de l’eau fraîche en petites quantités si elle est consciente et lucide

 

MESURES DE PRÉVENTION

  • Boire de l’eau fraîche en quantité suffisante (minimum aux 20 minutes)
  • Porter des vêtements légers, de couleur claire et de préférence en coton et se couvrir la tête avec un chapeau, une casquette ou autre lors du travail à l’extérieur
  • Redoubler de prudence en cas de prise de médicaments, de problèmes de santé ou lorsqu’on a été malade récemment (diarrhée, fièvre, vomissements)
  • À mesure que le risque augmente : ajuster le rythme de travail et prendre des pauses toutes les heures (adapter la durée en conséquence), de préférence à l’ombre ou dans un endroit frais
  • Éviter de travailler seul, privilégier le travail en équipe
  • Rapporter au secouriste et au superviseur tout comportement anormal d’un collègue
  • En cas d’étourdissements, de vertiges ou de fatigue inhabituelle, cesser le travail immédiatement et prévenir sans tarder le secouriste et le superviseur

 

Pour d’autres informations sur les coups de chaleur et les différentes contraintes thermiques : https://www.santesecurite.upa.qc.ca/sante-et-securite/documentation. Une affiche informative en espagnol est également disponible.

 

 

Source : CNESST