En 2021, un travailleur agricole est décédé après avoir été frappé par la foudre alors qu’il s’affairait à la cueillette de choux-fleurs dans un champ des Laurentides. L’enquête menée alors par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a permis d’identifier différentes lacunes dans les méthodes de travail dans l’entreprise, notamment l’absence de procédure d’évacuation et de communication lors d’un orage. Dans ses recommandations, la CNESST demandait à l’UPA de bien vouloir bonifier ses consignes à l’égard de la foudre et d’en informer ses membres.

C’est dans cet ordre d’idée que le dépliant existant sur la prévention en cas d’orage a été mis à jour, en collaboration avec AGRIcarrières, pour y inclure, en plus des différents rappels en cas de survenance d’un orage, des éléments visant une meilleure préparation avant le travail au champ lorsque la météo laisse présager un orage. Cela inclut notamment l’élaboration d’une procédure d’évacuation ainsi qu’un protocole efficient de communication pour permettre aux équipes de travail éloignées les unes des autres de s’avertir au besoin. En outre, le suivi des bulletins météorologiques s’avère incontournable pour assurer la sécurité des travailleurs qui risquent d’être exposés. Un orage est annoncé? Il vaut mieux alors reporter les activités au champ de quelques heures! Dans le contexte où la saison estivale 2022 s’annonce chaude et que les spécialistes prédisent la formation de fréquentes cellules orageuses, la prévention est de mise!

 

Consulter le dépliant sur la prévention des accidents liés à la foudre (version en espagnol et en anglais à venir)

Lire le rapport d’enquête de la CNESST