Selon les données publiées par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, la foudre tue entre six et douze Canadiens annuellement et en blesse environ soixante-dix autres sérieusement. Dame Nature n’est donc pas à prendre à la légère lorsqu’elle se déchaîne et il importe de savoir quoi faire en présence d’un orage ou d’un risque de foudre, encore plus lorsque l’on travaille à l’extérieur, comme c’est le cas dans beaucoup d’entreprises agricoles. Plusieurs incidents liés à la foudre auraient pu être évités par la mise en place de procédures et méthodes de travail sécuritaires et adaptées à ces conditions. Il importe donc de savoir comment réagir lorsqu’il y a risque de foudre et quelles mesures de sécurité préconiser. La prévention débute par une vigie des prévisions météorologiques. De fait, lorsqu’un orage est prévu et attendu, il est plus facile de planifier un déplacement vers un endroit sécuritaire le moment venu.

Ainsi, en cas d’orage, vous DEVEZ :

  • Éviter les terrains élevés et les espaces ouverts;
  • Vous abriter à l’intérieur d’une maison, d’un grand bâtiment ou un véhicule (non décapotable), fermer toutes les portes et relever toutes les fenêtres. Les bâtiments sans électricité ni plomberie mise à la terre, comme des serres, n’offrent aucune protection contre la foudre;
  • Descendre de votre vélo ou VTT, le cas échéant, car les pneus en caoutchouc n’offrent aucune protection;
  • Dans un champ plat et à découvert, vous pencher vers l’avant, placer vos mains sur vos genoux et garder vos pieds ensemble de façon à n’avoir qu’un minimum de contact avec le sol;
  • Retirer toutes chaussures munies de crampons en métal;
  • Éviter tout contact avec du métal et vous éloigner d’au moins 30 mètres de toute clôture en métal;
  • Rester loin de l’eau (bassins d’eau, rivières, lacs, mares, etc.);
  • Rester à l’abri jusqu’à ce que l’orage soit passé.

Mais vous ne DEVEZ PAS :

  • Vous abriter sous un arbre, dans une cabane ou dans une autre construction ouverte ou de petite dimension;
  • Vous étendre par terre;
  • Prendre une douche ou un bain, car les tuyaux peuvent agir comme conducteurs si la foudre frappe l’installation;
  • Utiliser un téléphone avec fil ou un appareil électrique, à moins que ce soit absolument nécessaire, car l’électricité se déplace par les fils (les téléphones sans fil et les téléphones cellulaires n’augmentent toutefois pas le risque d’être frappé par la foudre);
  • Tenir un parapluie dans vos mains.

Malheureusement, il arrive malgré toutes ces précautions que certaines personnes soient frappées par la foudre. Si c’est le cas, composez immédiatement le 911 ou rendez-vous rapidement à l’hôpital le plus près. Sachez également que :

  • La personne foudroyée peut être touchée ou transportée sans risque puisqu’elle ne porte aucune de charge électrique;
  • La respiration artificielle ou la réanimation cardiorespiratoire peuvent être administrées à une personne foudroyée en attendant l’arrivée des secours;
  • Toute personne qui a été foudroyée doit consulter un médecin même si elle n’a pas de blessure apparente et qu’elle se sent bien, car des effets internes pourraient être décelés.

Rappelez-vous qu’il est possible d’évaluer la distance de la foudre en comptant les secondes entre l’éclair et le tonnerre : s’il s’écoule moins de 30 secondes entre les deux, cela signifie que que l’orage est à moins de 10 kilomètres de vous et il est donc temps de vous abriter!

Voyez ici un article relatant l’expérience d’un Québécois frappé par la foudre en juin 2019.

 

**Vous employez des travailleurs étrangers? Une panoplie d’outils en espagnol, notamment une procédure en cas de foudre, est disponible.**

 

Sources : www.cchst.ca, https://canadasafetycouncil.org et Urgence Québec.