Sécurijours

Les sécurijours sont une initiative de la Progressive Agriculture Foundation (PAF). Il s’agit d’événements d’une journée, organisés et gérés par les communautés locales, qui ont pour but d’inculquer à des enfants des notions de sécurité sur la ferme.

Si le programme est initialement conçu pour les enfants de 8 à 13 ans, certains documents peuvent tout de même être utilisés pour des enfants âgés de 4 à 7 ans. Les coordonnateurs peuvent également encourager la participation d’adultes. Ces derniers peuvent renforcer ce que les enfants apprennent  et prendre des mesures pour protéger davantage les enfants à la maison. Un Sécurijour compte habituellement entre 100 à 200 participants, même si une activité bien organisée peut atteindre jusqu’à 1 300 participants. Un sécurijour peut être réalisé en collaboration avec des écoles ou encore offert à toute la communauté.

Lors d’un sécurijour, les participants sont divisés en petits groupes de 10 à 15. Ils ont chacun au moins deux adultes ou adolescents qui les guident dans le passage d’un atelier à l’autre où des sujets spécifiques sont enseignés. Pour faciliter l’apprentissage, un manuel de formation suggère des activités pratiques et des démonstrations sur une variété de sujets. Les petits groupes permettent aux enfants de participer à tous les ateliers. Des instructeurs locaux et dynamiques sont recrutés pour enseigner des sujets tels que :

  • La sécurité des VTT
  • La sécurité et les animaux
  • La sécurité à vélo
  • La sécurité et les produits chimiques
  • La sensibilisation aux incapacités
  • La sécurité électrique
  • La sécurité et le matériel agricole
  • La sécurité incendie
  • La sécurité et les armes à feu
  • Les premiers soins
  • Les aliments
  • La sécurité et le grain
  • La sécurité et les outils à main
  • Les dangers cachés
  • Tout seul à la maison
  • L’utilisation sécuritaire des couteaux
  • La sécurité et l’équipement de pelouse
  • La sécurité relative à la prise de force
  • La sécurité routière
  • La protection contre le soleil
  • La sécurité des tracteurs
  • La sécurité aquatique

Vous songez à organiser un sécurijour dans votre région? Voici ce qu’il vous faut prévoir.

Le matériel fourni par la Progressive Agriculture Foundation :

Chaque année, la PAF fournit toute une gamme de soutien aux communautés sélectionnées qui participent au programme de sécurijour, notamment :

  • La formation du coordonnateur pour aider à planifier et mettre en œuvre un sécurijour (en français)
  • L’information mise à jour et nécessaire pour organiser un sécurijour (en français)
  • Un T-shirt et un sac à emporter pour chaque participant et chaque bénévole (en français)
  • Faire connaître les sécurijours par le biais de la revue hebdomadaire de Progressive Farmer et autres médias nationaux (anglais seulement)
  • Des exemples de communiqués des médias pour le comité de publicité (en français)
  • À chaque coordonnateur, une vidéo promotionnelle pour les aider à décrire le programme (anglais seulement)
  • L’assurance responsabilité et la franchise d’assurance médicale pour chaque sécurijour
  • Des affiches et certificats de participation et d’appréciation, prêts à être copiés pour chaque sécurijour (en français)
  • Une bannière d’accueil pour chaque sécurijour (en français)
  • De l’information sur les ressources disponibles (en français)
  • Une évaluation de chaque Sécurijour pour une amélioration continue de Progressive Agriculture
  • Des rappels, des mises à jour et d’autres informations soit par téléphone, par courriel ou par la poste (en français)
  • Un soutien pour les coordonnateurs à l’aide d’un numéro de téléphone sans frais et par courriel (en français)
  • Les membres du personnel du programme sont toujours disponibles pour répondre aux questions et aider les coordonnateurs (anglais seulement)

Quelle est la charge de travail nécessaire pour organiser un sécurijour?

Une fois qu’un coordonnateur assiste à la formation annuelle, animée par un membre du personnel, le travail de gestion du sécurijour lui revient. C’est la responsabilité du coordonnateur de trouver des bénévoles locaux pour l’aider à planifier, recueillir des fonds, animer, être chef de groupe, agir comme agent de sécurité, photographe, préparer le petit goûter, nettoyer, etc. De plus, il doit organiser une session de formation pour le comité de planification afin de fournir l’information de base pour l’organisation et la réalisation d’un sécurijour. Le comité, choisi par le coordonnateur, doit aussi décider :

  • Si le sécurijour sera communautaire ou s’il sera ouvert aux écoles invitées seulement
  • L’emplacement, la date et l’heure
  • L’âge et le nombre de participants
  • Les sujets enseignés et le nombre
  • Les ressources à envoyer à la maison
  • Les frais d’inscription, s’il y a lieu
  • L’inclusion ou non des parents à l’activité

Les coordonnateurs invitent des organismes communautaires ou des personnes qui travaillent dans le milieu agricole ou ayant des activités liées à l’agriculture pour collaborer au sécurijour. L’organisation d’une telle activité est une grande responsabilité pour les coordonnateurs, mais à la fin de la journée, lorsqu’ils entendent les enfants parler de ce qu’ils ont appris, ils savent que cela en valait la peine.

Quels sont les coûts pour organiser un sécurijour?

Le coût dépend du nombre d’activités prévues et des dons recueillis. Voici une liste d’articles qui peuvent être obtenus gratuitement. Pour le reste, des fonds seront nécessaires pour les acquérir.

  • Le coût pour le transport des enfants
  • Le site de l’événement
  • Alimentation (généralement un repas, boissons et collations)
  • Les haut-parleurs
  • Cérémonie d’ouverture ou de fermeture qui exigent des frais
  • Impression et affranchissement
  • Articles pour les sacs à emporter
  • Fournitures
  • Microphones
  • Équipement audiovisuel

Ces articles et les fonds nécessaires sont potentiellement disponibles auprès d’entreprises, d’organisations ou d’individus de la localité qui peuvent fournir aide, équipements ou même commandites. En outre, certains organisateurs de sécurijours exigent des frais d’inscription pour chaque participant et utilisent cet argent pour couvrir les coûts défrayés pour l’activité.

Le coordonnateur doit-il participer à une formation?

Le coordonnateur principal doit assister à une formation à chaque année où il organise un sécurijour. Cette formation se déroule généralement entre septembre et février pour les activités devant avoir lieu entre les mois de mars et décembre suivants. Les deux premières années, le coordonnateur doit assister à une formation d’une journée. Environ 20 sessions de formation sont organisées chaque année aux États-Unis et au Canada. Les emplacements de ces séances varient chaque année. Les lieux choisis pour les sessions de formation sont généralement annoncés au mois de juin.

Après qu’un coordonnateur ait été impliqué au programme pendant deux ans et ait participé à deux sessions de formation en personne, il a l’option de participer à une formation animée en ligne. Cette formation est disponible aux deux ans, ce qui veut dire qu’il doit participer à une session de formation tous les deux ans seulement. Cette formation n’est cependant offerte qu’en anglais.

Comment postuler?

Les personnes et organismes intéressés à organiser un Sécurijour pour leur communauté doivent remplir une demande chaque année pour participer au programme. La date limite pour faire une demande est le 15 juillet de l’année précédant la tenue de l’activité. Les membres du personnel de la PAF évalueront les candidatures et sélectionneront les sites pour l’année suivante, selon les fonds disponibles de la communauté, l’enthousiasme, l’expérience et le nombre de participants. Les communautés choisies sont également évaluées ainsi que la qualité des sécurijours passés et le nombre d’années de participation au programme. Les décisions finales sont communiquées au mois d’août.

Vous souhaitez postuler?

Contactez l’Association canadienne de sécurité agricole :

Service en français et en anglais

Association canadienne de la sécurité agricole (ACSA)
3325 – C, autoroute Pembina
Winnipeg (Manitoba)  R3V 0A2
Téléphone : 1 877 452-2272
Sarah Pilgreen (anglais seulement)
Christine Maynard (français et anglais)
slaurin@casa-acsa.ca
www.jemengage.ca

Service en anglais

Progressive Agriculture Foundation
C. P. 530425
Birmingham, AL 35253
Téléphone : 1 888 257-3529
safetyday@progressiveag.org
www.progressiveag.org